Mort à Venise

Imprimer
PDF

 

 bjorn1

Björn Andrésen
Tadzio dans "Morte a Venezia" de Visconti

bjorn-animated


La Mort à Venise (en allemand Der Tod in Venedig) est le titre d'une nouvelle que Thomas Mann publia en 1912. Cette célèbre nouvelle a inspiré un film à Luchino Visconti et un opéra à Benjamin Britten.

bjorn2     bjorn4     

bjorn3

"Ce que je voulais raconter à l'origine n'avait rien d'homosexuel; c'était l'histoire du dernier amour de Goethe à soixante dix ans, pour Ulrike von Levetzow, une jeune fille de Marienbad : une histoire méchante, belle, grotesque, dérangeante qui est devenue Mort à Venise. A cela s'est ajoutée l'expérience de ce voyage lyrique et personnel qui m'a décidé à pousser les choses à l'extrême en introduisant le thème de l'amour interdit. Le fait érotique est ici une aventure anti-bourgeoise, à la fois sensuelle et spirituelle."
Thomas Mann

  bjorn5

De la solitude naît l'originalité, la beauté en ce qu'elle a d'osé, et d'étrange, le poème.
Et de la solitude aussi, les choses à rebours, désordonnées, absurdes, coupables.


  bjorn6
bjorn7


Les ciseaux n'avaient jamais touché sa splendide chevelure dont les boucles, comme celles
du tireur d'épine, coulaient sur le front, les oreilles et plus bas encore sur la nuque.

bjorn8

   bjorn9
Le repos dans la perfection, c'est le rêve de celui qui peine pour atteindre l'excellence ;
et le néant n'est-il pas une forme de la perfection ?

bjorn10  bjorn11

Mais joyeux et fortement ému à la fois, il était comblé de bonheur. Grâce à ce fanatisme
enfantin 
dirigé contre la plus innocente scène, la divine insignifiance entrait en rapport
avec l'humanité ;
un précieux chef-d'oeuvre de la nature, uniquement destiné au régal des
yeux, apparaissait digne d'un intérêt plus profond, et la figure de l'éphèbe, déjà si remarquable
par sa beauté, gagnait un relief qui permettait de le prendre au sérieux en dépit de sa jeunesse.

bjorn12  bjorn13

Se pouvait-il qu'il eût ignoré, qu'il eût oublié combien son coeur était attaché à tout cela ?

bjorn14

N'était-il pas écrit que le soleil détourne notre attention des choses intellectuelles vers les choses matérielles ?

bjorn15      bjorn16

Et puis il exprima ce qu'il avait de plus subtil à dire, l'astucieux séducteur, à savoir que celui qui
aime est plus divin que celui qui est aimé, puisque dans le premier est le dieu, mais non dans
l'autre, pensée peut- être la plus tendre et la plus moqueuse qui ait  jamais été conçue et dont
émane toute la malice et la plus secrète volupté du désir.

bjorn18  bjorn19

Il n'est rien de plus singulier, de plus embarrassant que la situation réciproque de personnes
qui se connaissent seulement de vue, qui à toute heure du jour se rencontrent, s'observent, et
qui sont contraintes néanmoins par l'empire des usages ou leur propre humeur à affecter
l'indifférence et à se croiser comme des étrangers, sans un salut, sans un mot.

  bjorn20    

bjorn21      
Il était plus beau qu'on ne saurait dire, et Aschenbach sentit une fois de plus avec douleur
que le langage peut bien célébrer la beauté, mais n'est pas capable de l'exprimer.

  bjorn22

La joie, la surprise, l'admiration s'y peignirent sans doute ouvertement quand son regard croisa celui dont l'absence l'avait inquiété, et à cette seconde même Tadzio sourit, lui sourit à lui, d'un sourire expressif, familier, charmeur et plein d'abandon, dans lequel ses lèvres lentement s'entrouvrirent. 

 bjorn23 
 
C'était le sourire de Narcisse penché sur le miroir de la source, ce sourire profond, enchanté, prolongé, avec lequel il tend les bras au reflet de sa propre beauté, sourire nuancé d'un très léger mouvement d'humeur, à cause de la vanité de ses efforts pour baiser les séduisantes lèvres de son image, sourire plein de coquetterie,  de curiosité, de légère souffrance, fasciné et fascinateur.

       bjorn24

Et penché en arrière, les bras pendants, accablé et secoué de frissons successifs,  il soupira la formule immuable du désir... impossible en ce cas, absurde, abjecte, ridicule, sainte malgré tout, et vénérable même ainsi : "Je t'aime !".


extraits de "La mort à Venise" de Thomas Mann

 

Nous avons 71 invités en ligne

logo-araaslanian2
ջուր (photo : Ara Aslanyan)

les nuages..

logo-clouds-gAlex Howitt

contact/newsletter

logocontact1

bien-yvan
Faites le bien

logo-dean
étreinte.. éternité
(photo : Tamara Dean)

logo-sashka2
Sashka Buzdin

logofolles
des idées folles

logo-tramonto
Fabrizio Fiume

logo-yazidi2
Yazidi

logocarteoleg
Sergey Loier & Oleg Tserbaev

logo-diego2flowers - Diego Barrera

logo-marilyn
Marilyn by PPP

logo-armenia
www.armenia.fr

logo-galstyan
David Galstyan

logo-tigerlillies
The Tiger Lillies

logo-pattnaik

bjorn-animated
morte a Venezia

yukos
Mikhail Khodorkovsky

orthographe

événement ou évènement ?

En savoir plus...